MON PREMIER JEÛNE

Tout d’abord, je ne souhaite en aucun cas influencer ou dire que c’est bien pour le corps ou non, je ne suis pas dans le milieu médical. Je veux juste vous raconter mon expérience, notre expérience qui a débuté le 26 Avril 2020.

Nous avons décidé de faire un jeûne car nous pratiquons depuis quelques temps le jeûne intermittent, puis monsieur a d’énormes allergies et aussi des problèmes digestifs (et accessoirement ADORE grignoter). De mon côté, je ne prenais plus vraiment plaisir à manger. Le goût des aliments était moins présent et surtout après chaque repas je me sentais lourde et ballonnée (en n’ayant pas forcément fait d’excès). 

De base, c’était l’idée de Mr, j’étais plutôt réfractaire car je me sentais juste INCAPABLE de faire une chose pareille et puis un jour, je me suis dis: pourquoi pas? Qu’est ce que j’ai a y perdre?

Nous nous sommes quand même bien renseignés avec des connaissances qui pratiquent le jeûne, nous avons regardé des reportages, lu des livres et c’est donc un 26 avril, que nous nous sommes lancés.

À savoir que nous avons préféré faire plus “light” sur les repas deux jours avant le début du jeûne et deux jours après, pour épargner notre corps. Mais aussi de faire quelques jours de jeûne hydrique (uniquement avec eau plate et gazeuse) et un jour de jeûne sec. Tout en écoutant notre corps, à chacun. Là encore, chacun fait comme bon lui semble. 

J’ai décidé de tenir un journal de bord pour cette première expérience, pour moi, pour l’écrire peut-être un jour (ce jour est donc arrivée 🙂 ), mais aussi pour garder une trace, un souvenir pour certainement un prochain. Je vous écris donc tel qu’il est noté sur mon carnet pour plus d’immersion.

J’ai décidé de parler du poids, pour moi c’était important, en terme d’évolution. À savoir que tous ces petits kilos sont généralement repris rapidement après la reprise des repas et en intégralité. Il n’étais pas du tout question, pour moi, de perdre du poids.

Être deux pour vivre cette expérience a été chose plus simple. Puis nous avons décidé de le faire pendant le confinement, ça nous a donc permis de le faire en étant à la maison, sans voir personne. Ca a donc un peu facilité la chose, même si avec l’ennuie et les placards pleins, la tentation était plutôt présente. 

Carnet de bord

  • 26 avril 2020: dernier repas pris le midi. Le jeûne hydrique commence. Je décide de me tenir bien occupée la journée afin d’éviter l’ennuie et donc l’inévitable envie de grignoter. Impression de faim le soir. Nous avons beaucoup parlé de nourriture et ayant un compte Instagram avec essentiellement des abonnements centrés sur la FOOD, nous avons pas mal réagis sur ces post là, en rigolant surtout et ça nous a bien sûr donné envie de manger et surtout de la mal-bouffe. Pesée du soir: 48 kilos.
  • 27 avril 2020: Nuit 1: OK. Pas de sensation de faim durant la nuit, sommeil comme d’habitude. État corps et esprit au matin: parfait. J’ai continué à faire des articles et des post IG parlant de nourriture, pas d’impact sur le moral. Sensation “étrange” d’être plus libre sans les repas, vis-à-vis de la préparation et des horaires. Bonne humeur et énergie. Pesée à 10h: 47,6kg. 24h après le dernier repas, soit aux alentours de 12h: sensation de faiblesse et tête qui tourne quand je me lève. Sieste d’une heure pour reprendre un peu d’énergie mais aussi pour faire passer le temps. Réveil de celle-ci avec maux de tête et les bras lourds. Balade pour prendre l’air avec le chienchien, je me sens faible mais le grand air fait du bien. Séance de YIN yoga pendant 35 minutes: moins de force, moins de souplesse. 19:30: Sensation de faiblesse et l’humeur change petit à petit. À partir de 21:30 le jeûne sec commence. Prise de poids avant d’aller dormir: 47,2kg. 
  • 28 avril 2020: Nuit 2: agitée, beaucoup de rêves et de réveils, très mal aux jambes. Au lever, moins de sensation de faiblesse sauf sous la douche: obligée de m’assoir. Je prends mon temps et j’écoute mon corps. Pesée du matin: 46,6kg. Fatigue au moment des repas, frissons et sentiment d’avoir froid. Très compliqué de ne pas boire, la journée passe encore plus lentement.

Les journées sont habituellement rythmées entre autre, par nos repas, ce n’est donc pas évident de faire sans. Ne plus avoir de repère.

Pour nous occuper, nous avons décidé d’aller faire quelques courses;: ERREUR FATALE! Nous avons acheté tout et n’importe quoi. Des choses que nous n’achetons jamais, juste par gourmandise et sensation de faim. Rangement de celles-ci très compliqué, obligé de m’allonger. Gargouillis à l’heure du repas du soir. Après 24h de jeûne sec, il est 21h30 et nous reprenons à nouveau à boire: DÉLIVRANCE! Nous y allons molo car maux de ventre. Le jeûne sec est fini et l’hydrique reprend.

  • 29 avril 2020: Nuit 3: OK, même si difficultés à trouver le sommeil. Pas de baisse de tension au réveil mais très soif. Pesée du matin: 45,3kg. Sensation de faim. Nous avons donc décidé de bricoler pendant six bonnes heures pour faire passer le temps. Bonne forme même si faiblesses par moment. Les nerfs lâchent un peu le soir, moins de patience. Pesée avant le repas: 45kg. J’ai cuisiné un bouillon de légumes et nous avons bu uniquement le jus. Premier bol OK, sensation d’avoir énormément faim, 2ème bol OK. J’ai l’impression de reprendre en main mon corps, de plus le gérer. Pesée avant d’aller dormir: 45,3kg.
  • 30 avril 2020: Nuit 4: SUPER! Quel bonheur de dormir correctement. Sensation de faim et aigreurs d’estomac dès le matin. Pesée au lever: 44,8kg. Pleine forme aujourd’hui. Premier vrai repas le midi: soupe des légumes de la veille avec un pointe de crème soja. Légère fatigue après manger. Bricolage tout l’après-midi. Faim à l’heure du goûter: galette de blé avec une pointe de confiture et 1/2 banane + eau aromatisée: OK. Bien active et en forme le reste de la journée. Repas: petit bol de purée de pomme de terre et de patate douce. Pesée avant d’aller au lit: 45,3kg, reprise gentiment des kilos perdus. 

En conclusion

C’est donc après trois jours pleins que notre premier jeûne s’arrête. Le corps et l’esprit commençaient à flancher et nous ne voulions pas garder un mauvais souvenir de celui-ci et de ne plus jamais vouloir en refaire. C’est donc après trois jours que nous avons repris tranquillement. 

À savoir que nous n’avons tous deux, pas vécu la même expérience. Chaque expérience est unique. Il y a eu des jours où JB se sentait très bien et moi, ça n’allait pas du tout et des jours où l’inverse se produisait. Nous avons décidé, ensemble, de reprendre ce jeudi 30 avril en écoutant nos corps. Et de ce fait, nous avons tous les deux vécu cette expérience du mieux possible. 

Les points négatifs:

  • Il a été très difficile de ne pas avoir de “goût” dans la bouche, c’est même la chose qui a été pour nous, la plus désagréable.
  • Concernant mon corps: ma peau et mes cheveux ont été plus gras que d’habitude, même si mes routines beauté n’ont pas changé.
  • J’ai eu un gros chamboulement vis à vis de mes règles et cela a duré une paire de jours.
  • C’était très pénible d’avoir l’impression d’avoir faim alors que c’était de l’ennuie et par habitude. 
  • Le jeûne sec a été très, très difficile à vivre.
  • J’avais l’impression de ne plus contrôler mon corps et c’était difficile d’accepter ce lâcher-prise. 

Les points positifs:

  • J’ai tout de suite repris plaisir à manger, mais j’ai aussi beaucoup plus profité des couleurs, des saveurs, des textures. J’adore cuisiner et c’est vrai que de reprendre plaisir à manger mes plats et ceux de JB, quels qu’ils soient fut un pur bonheur.
  • Je sais que maintenant, dès que j’ai faim (surtout entre les repas) ce n’est pas de la faim mais uniquement une sensation, un sentiment.
  • Je bois beaucoup plus (et je pars de loin). Pour être honnête, les 24h de jeûne sec ont été si compliquées, que j’apprécie enfin de m’hydrater. 
  • Je me sens moins ballonnée après les repas, encore une fois, quels qu’ils soient, CHEAT MEAL ou non. 
  • Malgré les saletés dans les placards suite aux courses, depuis le deuxième jour de jeûne, j’ai l’envie de manger tous les jours un peu mieux, un peu plus sain. 
  • Concernant Mr, il n’a eu aucune allergie pendant le jeûne et pourtant nous avons passé pas mal de temps dehors. Et elles ont repris quelques temps après la fin de celui-ci (en même temps, en Provence, le pic des allergènes se fait ressentir depuis quelques temps). Et il a beaucoup moins de soucis digestifs qu’avant. 
  • Le lâcher-prise a été compliqué mais m’a aussi fait énormément de bien. 

Je ne pense pas que nous puissions avoir des résultats flagrants dès un premier jeûne, mais certains résultats sont quand mêmê là. Pour réaliser un jeûne il faut une bonne détermination et motivation… Ce n’est pas une épreuve de tout repos (et c’est certainement ce qui rend la chose plus belle), mais être deux nous a permis à chacun de ne pas flancher par moment. 

Pour ma part, je referai l’expérience surement au moins une fois par an, voire plus, peut être un peu plus longtemps, ou non. Tout dépendra de comment je me sens à ce moment là et comment mon corps l’appréhende. 

J’espère que cet article un peu différent vous plaira. Je voulais vous partager mon expérience car vous avez été nombreux à me questionner sur Instagram. En bref: Le jeûne permet une remise à zéro de votre corps et est une expérience unique et différente d’un individu à l’autre. Surtout, ÉCOUTEZ-VOUS ET VOTRE CORPS!

Cet article a 1 commentaire

  1. Justine

    Vraiment un article intéressant et informatif. J’aime trop comme on s’immerge avec toi dans ton aventure en listant tes paroles. Franchement je vais te le dire encore mais respect pour essayer ce Jeûne! Je sais pas du tout si c’est quelque chose que je serais capable de faire. Mais pourquoi pas un jour essayer! Le fait que cela tes purgé et tes donner l’envie de prendre plus soin des besoins de ton corps quant a ton hydratation, c’est vraiment énorme.
    Merci d’avoir partager ton histoire. Love ❤️

Laisser un commentaire